top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteursandra

L'échec et le travail




Vous avez peur d'être confrontée à un échec et lorsque vous en rencontrez un, vous perdez vos moyens et vous ne cessez de vous dévaloriser.

Pourtant, ce n'est pas en agissant comme cela que vous aurez confiance en vous et que vous allez évoluer.


Relativisez

Réfléchissez aux conséquences que pourrait avoir un échec.

Est-ce qu'elles sont à la hauteur de votre peur ?

Pensez-vous que toutes les erreurs mènent à un renvoi de l'entreprise ?

Vous êtes loin de la réalité, car dans bien des situations, les inquiétudes que vous avez sont exagérées par rapport à la situation.

Effectivement, si vous parvenez à prendre du recul sur vos peurs et les situations telles qu'elles sont en réalité, vous verrez que souvent elles se déroulent bien mieux que ce que vous aviez imaginé.

Au final, les conséquences d'un échec sont des situations que vous ne souhaitez pas affronter, mais qui ne sont pas forcément graves, donc rien ne sert d'avoir si peur...

Soyez moins exigeante avec vous-même!

Si vous vous montrez trop exigeante envers vous-même, vous finirez obligatoirement par être déçue, car vous allez rencontrer des échecs.

Acceptez que vous n'êtes pas parfaite et que tout le monde rencontre des échecs.

Si vous n'en êtes pas convaincue, prenez l'exemple d'un collègue très performant.

Après quelques temps, vous verrez que lui aussi est confronté à des échecs, et donc qu'il n'est pas plus intelligent ni plus fort que vous.

Pensez-vous que votre patron n'a jamais fait d'erreur, ni rencontré d'échec ?

Il a travaillé dur, fait des sacrifices, mais pour en arriver à ce niveau, il a aussi été confronté à des obstacles devant lesquels il a échoué avant de réussir à les franchir.

Exprimez-vous, sur votre peur de l'échec

L'échec est inévitable, mais il est aussi temporaire et c'est pour cela que vous devez vous détacher de votre peur et garder à l'esprit que les erreurs permettent d'apprendre et de réussir votre vie pro.

Pour atteindre cet objectif, il est important d'avoir une personne de confiance à qui parler, qu'elle fasse partie de votre entourage ou de votre cercle professionnel.

Confiez-lui vos craintes afin de recevoir un avis extérieur.

Elle parviendra à vous faire relativiser afin que vous cessiez de vous flageller.

Ce proche peut également vous faire reprendre confiance en vous dans ces moments de doute.

Vos moments de réussite contre votre peur de l'échec

Au lieu de ressasser les situations dans lesquelles vous pourriez échouer et penser à ces potentiels échecs (car vous n'avez aucune certitude quant à la confrontation avec un échec), focalisez-vous sur vos réussites et les félicitations que vous avez reçues.

Repensez à ces moments où vous vous sentiez géniale et sûre de vous.

Remplacez vos peurs par votre fierté d'avoir accompli des succès.

Votre réalisation au bureau ne passe pas uniquement par des réussites, et celles-ci doivent être de bonnes fondations pour vous aider à réparer vos erreurs au travail.


Alors top départ pour ne plus avoir peur de l'échec.


À mes yeux, il n'y a pas de réussite sans échec, cela en fait partie.


source le parisien


À très vite


Sandra

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Différentes aides

Quelles sont les aides accessibles en cas de maladie longue durée ? Les différents aides et prestations Ces aides visent à soutenir les personnes dans leur rétablissement et à atténuer l’impact financ

AAH

Vous êtes en situation de handicap et avez de faibles ressources ? L'allocation aux adultes handicapés (AAH) peut vous garantir un revenu minimal pour faire face aux dépenses du quotidien. Nous vous i

ALD

Les affections de longue durée (ALD) sont des maladies dont la gravité et la durée nécessitent un traitement prolongé, régulier et particulièrement coûteux. En quoi consistent les affections de longue

bottom of page