top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteursandra

La santé mentale



Pourquoi tu nous parle de ca Sandra aujourd'hui?!

Tout simplement parce que c'est un sujet important.


Qu'est-ce que la santé mentale?

Quels sont les aspects de la santé mentale?

Qui sa touche?


J'essaie de répondre grâce à la sécurité sociale qui a rédigé des articles plus qu'intéressent à leurs sites, alors merci à eux.


La santé mentale est une composante essentiel de la santé.



SANTÉ MENTALE : DE QUOI PARLE-T-ON ?


La santé mentale est un état de bien-être, indispensable pour se sentir en bonne santé. Elle ne se définit pas seulement par l’absence de trouble mental ou psychologique. Comme le fait d’être en bonne santé physique, être en bonne santé mentale permet de se sentir bien dans sa peau, de s’épanouir, d’agir, de s’intégrer dans une communauté familiale, amicale, scolaire, professionnelle et de participer à la vie socio-économique.

Santé mentale et santé physique sont indissociables l’une de l’autre et sont d’ailleurs souvent imbriquées, l’une influençant l’autre et inversement. « Il n’y a pas de santé sans santé mentale », c’est l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui le dit. La santé mentale n’est pas un état figé, elle est une recherche permanente d’un état d’équilibre psychique, propre à chaque personne, selon ses conditions de vie et les évènements qu’elle vit ou qu’elle a vécus. Une personne peut ne souffrir d'aucune maladie psychique sans pour autant se sentir en bonne santé mentale. À l'inverse, une personne peut bénéficier d'un bien-être mental satisfaisant tout en ayant un trouble psychique bien traité.

Maintenir une bonne santé mentale est aussi l'une des meilleures façons de se préparer à traverser les moments plus difficiles de la vie, sur le plan personnel ou professionnel. Comment évaluer son bien-être mental ? Vous éprouvez un sentiment de bien-être mental si :

  • vous parvenez à exprimer vos talents et qualités ;

  • vous vous sentez capable de réaliser vos projets et de gérer votre vie ;

  • vous supportez les tensions normales de la vie et les tracas du quotidien ;

  • vous jouez un rôle actif au sein de votre famille, de vos amis, de votre communauté et dans votre travail (ou dans vos études).


QUELS SONT LES FACTEURS EN JEU DANS LA SANTÉ MENTALE ?


La santé mentale fluctue en permanence parce qu’elle dépend de nombreux facteurs. Sur certains de ces facteurs il est possible d’agir.

Le milieu de vie Le lieu de résidence ou d’hébergement, la qualité du logement et l’environnement sont plus ou moins propices à une bonne santé mentale. Ainsi, qu’il s’agisse de l’environnement proche ou d’un environnement étendu à la population d’un pays ou même du monde, toutes les menaces environnementales (hébergement précaire, récession économique, flambée épidémique comme celle due au Covid-19, situation d’urgence humanitaire, déplacements) sont des agressions pour la santé mentale.

Les facteurs socio-économiques Les ressources financières et le travail ont un rôle dans la santé psychique. Ainsi la pauvreté est un facteur défavorable. Les conditions de travail, les facteurs psychosociaux (stress, possibilité de prendre des décisions liées à ses tâches, liens avec les collègues, reconnaissance de l’expertise et des compétences, etc.), ainsi que la sécurité des lieux, la précarité du travail ou le chômage… influent sur le bien-être psychique.

L’histoire personnelle et relationnelle Les événements (heureux ou malheureux) présents ou vécus dans le passé influent sur le psychisme. Certains évènements douloureux qui surviennent pendant les périodes critiques du développement, notamment au cours de la petite enfance, sont particulièrement nocifs pour le psychisme. Par exemple, des pratiques éducatives sévères, des châtiments et violences corporels, le harcèlement compromettent la santé mentale de l’enfant, puis de l’adulte. Un environnement relationnel bien structuré en famille, entre amis, dans une communauté, avec des collègues de travail est un facteur protecteur.

L’usage de substances psychoactives est un facteur de déséquilibre psychique. Les facteurs biologiques et génétiques Les facteurs biologiques et notamment génétiques (hérédité) expliquent la fréquence de certains troubles psychiques (autisme par exemple).

L’état de santé physique Une maladie physique, surtout lorsqu’elle est chronique, peut altérée la santé mentale (dépression, anxiété, etc .). Inversement, des troubles psychiques peuvent aggraver l’évolution d’une maladie.


SANTÉ MENTALE : QUELS SONT LES DIFFÉRENTS TROUBLES ?


Une baisse de moral et la souffrance psychologique Moments de stress, de tristesse, de dépréciation, de découragement, etc. : chacun connaît ces sentiments par moments, mais le plus souvent, ils sont temporaires et le bien-être psychologique s’installe à nouveau.

Ces fluctuations de l’humeur et du « moral » sont normales. Lorsque la souffrance psychologique devient importante et durable, la santé mentale est altérée.

La détresse psychologique réactionnelle Elle est induite par les situations éprouvantes et difficultés existentielles (deuil, échec relationnel, scolaire...) et elle n’est pas forcément révélatrice d’un trouble mental. Les symptômes, relativement communs et le plus souvent anxieux ou dépressifs, apparaissent généralement dans un contexte d’accidents de la vie ou d’événements stressants et peuvent être transitoires. Lorsqu’elle est temporaire et fait suite à un événement stressant, cette détresse psychologique est considérée comme une réaction adaptative normale. En revanche, lorsqu’elle devient intense et perdure, elle peut constituer l’indicateur d’un trouble psychique. Les personnes en détresse psychologique nécessitent d’être accompagnées médicalement et psychologiquement jusqu’à la guérison. Mal repérée ou mal accompagnée, la détresse psychologique peut faire basculer la personne dans une maladie, vers un comportement auto-agressif (tentative de suicide) ou peut entraîner multiplier les difficultés sociales.

La souffrance psychologique liée à des troubles psychiatriques La souffrance psychologique peut être en rapport avec une maladie psychiatrique, plus ou moins sévère et/ou handicapante (trouble obsessionnel compulsif, troubles anxieux graves, trouble bipolaire, etc). Celle-ci nécessite un traitement adapté. Les conséquences liées aux affections psychiatriques peuvent être importantes (handicaps, auto-agression, discrimination et exclusion sociale). C’est pourquoi une prise en charge spécialisée est nécessaire.


La santé mentale des enfants


Le bien-être mental de l'enfant est essentiel. Comment reconnaître les symptômes d'alerte d'une éventuelle souffrance psychologique ? Ces symptômes peuvent révéler différents problèmes : troubles relationnels de l'attachement, anxiété, troubles du neurodéveloppement, etc.

L’IMPORTANCE DU BIEN-ÊTRE PSYCHOLOGIQUE DES ENFANTS

Les premières années de la vie sont déterminantes pour le développement psycho-affectif des enfants, leurs apprentissages et leur capacité à s’adapter à la vie en société. L’environnement familial et éducatif a un rôle-clé dans le développement de l’enfant. Des relations parents-enfants stables et sécurisantes permettent à l’enfant :

  • de construire une image de lui positive ;

  • de développer ses compétences sur le plan du langage, du raisonnement, de l’attention, de la motricité lui permettant des apprentissages scolaires faciles ;

  • de développer ses capacités relationnelles : capacité à supporter la séparation, à gérer ses émotions, à prendre des initiatives et à s’adapter à une grande diversité de situations de vie.


La santé mentale des adolescents et des jeunes adultes.


Être bien dans sa tête est souvent difficile lors du passage de l’adolescence à l’âge adulte. C’est pourtant essentiel pour établir des relations sociales constructives, travailler efficacement et faire face aux diverses situations de la vie. Si la plupart du temps, tout va bien, il est possible de ressentir parfois certains troubles qu’il ne faut pas négliger : anxiété, dépression De nombreux comportements à risque pour la santé, comme la consommation de substances psychoactives ou les comportements sexuels à risque (IST, grossesse non désirée), commencent à l’adolescence. Les comportements à risque peuvent avoir de graves conséquences sur le bien-être mental et physique d’un adolescent. Fumer une cigarette, boire de l’alcool , essayer une drogue ou détourner certains médicaments de leur usage : quand on est jeune, on peut être tenté de tout tester. Mais il peut être difficile de connaître ses limites et de ne pas se mettre en danger. Fatigue anormale, stress envahissant, éloignement de ses amis, perte d'intérêt pour les activités habituelles, déprime peuvent être les signaux d’alerte de difficultés psychiques. La première chose à faire est d’en parler et de se faire aider. De nombreuses ressources sont disponibles : amis, parents, professionnels de santé, structures d’accueil, lignes d’écoute, etc. N’hésitez pas à demander de l’aide si vous pensez être dans l’une des situations suivantes :

  • petit à petit vous mangez moins et votre perte d’appétit s’accompagne d’une perte de poids. C'est peut-être le début d'une anorexie mentale ;

  • vous avez des crises de boulimie que vous n’arrivez pas à maîtriser ;

  • vous avez des anxiétés qui vous paralysent, des phobies ou des crises de panique ;

  • vous avez des obsessions et des comportements répétitifs (qui peuvent être des TOC, troubles obsessionnels compulsifs) ;

  • vous êtes triste ou déprimé ;

  • vous avez de idées délirantes, des hallucinations et vous vous isolez ;

  • vous avez des idées noires et des envies de mourir.


À très vite


Sandra


17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Différentes aides

Quelles sont les aides accessibles en cas de maladie longue durée ? Les différents aides et prestations Ces aides visent à soutenir les personnes dans leur rétablissement et à atténuer l’impact financ

AAH

Vous êtes en situation de handicap et avez de faibles ressources ? L'allocation aux adultes handicapés (AAH) peut vous garantir un revenu minimal pour faire face aux dépenses du quotidien. Nous vous i

ALD

Les affections de longue durée (ALD) sont des maladies dont la gravité et la durée nécessitent un traitement prolongé, régulier et particulièrement coûteux. En quoi consistent les affections de longue

Comments


bottom of page