top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteursandra

Le deuil professionnel, perte de son job


La perte d'un emploi est la source d'un véritable processus émotionnel qu'il convient de ne pas négliger.


Certes, vous n'avez pas perdu un être cher, mais tout de même votre rémunération, un statut social, votre lieu de travail, vos collègues, des habitudes comme le café de 10 heures ou votre trajet en transports en commun.

Faire le deuil de son ancien job signifie arriver à accepter tout cela pour ensuite continuer sa route.

Au-delà des considérations matérielles, c'est donc un véritable processus émotionnel qui se met en place et qu'il ne faut surtout pas ignorer.


Comprendre le processus de deuil dans une démarche de reconversion

Dans une démarche de reconversion, le processus de deuil se fait en deux temps.

Il commence avant de prendre la décision de quitter votre emploi : c’est le premier temps. Puis, il se poursuit quand le moment de quitter votre job est acté et que vous êtes engagé(e) dans le processus de reconversion : c’est le second temps.

Ce processus de deuil porte le nom de courbe du deuil ou courbe du changement.


Un choc = je m’ennuie, ce que je fais n’a plus de sens

Le déni = non, mais ça va je suis quand même bien dans mon travail

La colère = c'est mon responsable qui est nul !

La peur = Et si je ne retrouvais jamais plus le sourire au travail ? Et si le problème, c’était moi ?

La tristesse = Je dois ouvrir les yeux. Ce job ne me convient pas. Je ne suis pas heureux.

La tristesse est le point de chute. Le début de l'acceptation où l’on commence à prendre conscience d'une page qui se tourne et du moment d’en ouvrir une autre. C’est là qu’arrive la phase montante :

L'acceptation = il est temps de me reconvertir pour enfin me donner la chance d'avoir une vie professionnelle épanouissante

Le pardon = ce n'est pas la faute des autres, je me pardonne d'avoir mis tout ce temps pour passer à l'action

La quête de sens = je me lance dans les recherches, je me fais accompagner

La sérénité = j'ai trouvé ce que je veux faire et je construis mon projet.

Le temps que l'on passe dans une de ces différentes phases varie d'une personne à une autre.


Chômage : regardez vers l'avenir

Pour faire face à la peur, il est conseillé de réfléchir à ses capacités. Le moyen le plus simple est de faire un bilan de compétences, VAE, bilan professionnel.

Vous êtes alors déjà plongée dans l'étape de la recherche d'un nouvel emploi, ce qui aura pour effet de rendre moins longue la phase suivante du deuil : la tristesse. Alors viendra le temps du pardon ("cela peut arriver à tout le monde"), de la quête de sens ("quelles leçons tirer de cette expérience ?"), et finalement de la "paix retrouvée".

C'est à ce stade que vous pouvez vous lancer corps et âme dans de nouveaux projets.



La reconversion est un voyage émotionnellement vertigineux ! Vous devez donc être préparé(e) pour réussir cette transition sereinement.


Ne négligez jamais le deuil professionnel, ce n'est pas qu'un métier, c'est votre métier.



Sandra


43 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Différentes aides

Quelles sont les aides accessibles en cas de maladie longue durée ? Les différents aides et prestations Ces aides visent à soutenir les personnes dans leur rétablissement et à atténuer l’impact financ

AAH

Vous êtes en situation de handicap et avez de faibles ressources ? L'allocation aux adultes handicapés (AAH) peut vous garantir un revenu minimal pour faire face aux dépenses du quotidien. Nous vous i

ALD

Les affections de longue durée (ALD) sont des maladies dont la gravité et la durée nécessitent un traitement prolongé, régulier et particulièrement coûteux. En quoi consistent les affections de longue

Comentários


bottom of page