top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteursandra

Travailler, mais pourquoi?




Et si on commençait la semaine, en se posant la bonne question, ou du moins, les bonnes questions.


Alors, ok, on doit travailler, mais pourquoi ? Juste parce qu'on vous le dit où il y a une ou des raisons cachées là-dessous ?


On a tous croisé des gens, qui ne travaillaient pas, ils vivaient sans avoir besoin de bouger de chez eux, et ils ne faisaient rien à part dépenser !


À l'époque, on se disait, moi, je veux faire ça plus tard, ce n'est pas mal ça !


Mais non, nous avons grandi, évoluer, et puis nous nous sommes rendu compte, que la vie du moins la nôtre de vie, ce n'est pas ça.


On travaille pour trois raisons fondamentales : gagner sa vie, exister socialement et faire des choses qui nous intéressent.

Mais chacune de ces motivations a ses revers, poussant chacun tantôt à s’engager tantôt à fuir.


Gagner sa vie ?

Certains ont plutôt l'impression de la perdre en travaillant.


Exister socialement ?

Certes, le travail apporte un statut et de la reconnaissance, permet de nouer des liens sociaux, mais génère aussi beaucoup de frustrations, car travailler c’est coopérer mais aussi se heurter aux autres avec tout ce que cela comporte de conflits larvés, de rancœurs et de ressentiments.


Enfin, travailler c’est vouloir s’accomplir dans certaines activités enrichissantes : soigner, enseigner, construire, réparer, cuisiner, écrire, plaider,....


Mais pour une heure de bonheur combien de tâches ennuyeuses, barbantes, pénibles ?


Ces tensions entre aspirations fondamentales et réalité conduisent chacun d’entre nous à s’engager et se désengager : se passionner et se dégoûter, connaître des moments de plaisir, d’autres de mortels ennuis, se plonger dans des projets excitants...


Aujourd'hui, une des solutions, consisterait à remanier l'accompagnement scolaire, et à pousser les jeunes à la réflexion.


Réaliser des mises en situation dès l'adolescence, apprendre à connaître le monde du travail, apprendre à se connaître soi-même, ce que l'on aime ou non, les secteurs d'activité pour lesquels nous avons une attirance...


Est-ce qu'on est plus axé sur l'humain, l'informatique, le social, les animaux, la recherche, la littérature ?


Toutes ces questions, il faudrait se les poser bien avant d'entrer dans le monde du travail, car cela éviterait, les démissions futures, les burnouts, et tant d'autres choses...


Mais rassurez-vous, aujourd'hui le bilan de compétences, la VAE est là pour pallier et trouver des réponses et vous relancer professionnellement.


Le bilan professionnel ou entretien professionnel, pour les salariés en CDI, CDD, CP..., se réalise tous les deux ans au minimum(avec deux ans d'ancienneté), grâce à la loi de 2014 relatives à la formation professionnelle.


Pour vous donner une marque d'attention et de considération.

Pour vous permettre de vous impliquer par un partage des perspectives d'évolution.

Pour vous fournir des informations précises et personnalisées sur les dispositifs de formation.


Vous voyez, il y a des solutions, alors n'attendez pas d'être au bout pour prendre soin de vous professionnellement.


Je suis la pour vous,


A très vite



Sandra

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Différentes aides

Quelles sont les aides accessibles en cas de maladie longue durée ? Les différents aides et prestations Ces aides visent à soutenir les personnes dans leur rétablissement et à atténuer l’impact financ

AAH

Vous êtes en situation de handicap et avez de faibles ressources ? L'allocation aux adultes handicapés (AAH) peut vous garantir un revenu minimal pour faire face aux dépenses du quotidien. Nous vous i

ALD

Les affections de longue durée (ALD) sont des maladies dont la gravité et la durée nécessitent un traitement prolongé, régulier et particulièrement coûteux. En quoi consistent les affections de longue

Comentários


bottom of page